L’idée de départ du projet était de travailler sur les intelligences multiples, théorie d’Howard Gardner selon laquelle il n’existe pas de forme unique d’intelligence, mais plusieurs formes indépendantes, dont nous sommes tous dotés dans des proportions variables (intelligences langagière, logico-mathématique, spatiale, musicale, kinesthésique, interpersonnelle, intrapersonnelle, naturaliste).

Je (la maîtresse) souhaitais que les élèves puissent engager un projet de recherche sur ce thème afin que chacun puisse s’appuyer sur ses forces pour progresser et développer ainsi la confiance en soi. L’intelligence intrapersonnelle m’intéressait tout particulièrement.

Pour ce faire, les Savanturiers -Ecole de la Recherche, nous ont mis en relation avec Ava Guez, doctorante à l’Ecole Normale Supérieure, qui sera notre mentor tout au long de cette année scolaire.

Pour Ava et pour la quasi-totalité de la communauté scientifique, la théorie des intelligences multiples n’est pas un concept avéré ; nous avons donc opéré un changement de cap assez important en décidant de nous orienter plus spécifiquement vers les émotions.

Les élèves ont ensuite décidé de s’intéresser plus particulièrement à la régulation de la colère.

Entre temps, Julien B. est venu faire un stage dans notre classe ; celui-ci prépare un mémoire sur le yoga à l’école. Il nous a donc semblé naturel de mettre en lien le yoga et la régulation de la colère.

De là est née notre problématique de recherche, validée par Ava :

« La pratique du yoga peut-elle aider à réguler la colère des enfants de 7 à 10 ans ? »

Les élèves ont émis l’hypothèse que le yoga pouvait en effet aider, à 24 élèves contre 4 qui pensent le contraire.

Nous avons conçu un protocole d’expérimentation et notamment rédigé un questionnaire, portant sur la régulation de la colère, que nous avons fait passer à tous les élèves de l’école. Les 47 élèves y ayant répondu ont été classés en deux groupes (un groupe test et un groupe contrôle) les plus homogènes possible, en fonction de l’intensité de la colère dont ils ont attesté.

Nous en étudierons les résultats à la rentrée (début mai 2019) et démarrerons les séances de yoga sur le groupe test.

 

Un commentaire sur « De l’idée initiale à l’expérimentation »

  1. Très intéressant comme projet, j’ai participé à une expérience similaire avec des adolescents en utilisant la sophrologie, avec des résultats positifs, j’ai hâte d’avoir les premiers résultats de cette expérimentation.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s